INFORMATION

De la nuit et du feu

Je suis arrivé en France en 2005. Il faisait nuit, j’ai pris un bus pour aller au havre. Tout était noir, mais je devinais que tout était différent de la Chine.

« vous êtes un humain sympathique »
2013 unique
17cm*62cm*16cm

Depuis que je suis ici je m’interroge sur ce que m’entoure : « Qui suis-je ? » tout me conduit à m’interroger sur mon identité.  « Pourrais-je faire fusionner les deux culture ? »

L’existence n’est-elle pas faite de bouts ? Si les autres n’existaient pas vous n’existez pas non plus. Les yeux sont ouverts pour regarder et chercher dehors, pas pour fouiller en soi.

C’est à l’Ecole des beaux-arts de Rouen que j’ai découvert une technique dans laquelle les chinois excellent : la céramique.

J’avais l’expérience du modelage, mais pas de la cuisson. La terre change plusieurs fois de forme et de texture. Humide puis sèche, le feu lui donne une autre vie. Sortie de la nuit du four, tout change, la forme, la couleur…

C’est une renaissance.

 

 

 

 

 

Il est morts, il est né.

Je ne discute pas de leur appartenance religieuse. (Souvent, il est difficile d’éviter, comment religieux structure sociale, l’évolution et l’impact culturel et les habitudes des gens.) Je veux juste construire un simple contact, lien affectif.

« félicitations »
faïence

Nous répondons à la naissance ou la mort de la vie. Différentes cultures présentent des similitudes frappantes. Joy est considérée comme une réaction normale quand un bébé est né. Pour les familles ceci est un événement digne d’être célébrée, Le deuil est le contraire de la joie. Elle est l’expression émotionnelle de la mort.

La joie et la tristesse, la vie et la mort est l’émotionnel opposé.

Folklorique chinoise, si un homme âgé, respecté, famille prospère, et la mort naturelle de telles funérailles défunt peuvent être décrits comme heureux. Les enfants et petits-enfants ne seraient pas si tristes…